Diététicienne » Actualités » La déshydratation
femme sportive déshydratée

La déshydratation

Article rédigé le 25/09/2021 par Flora Richard / Diététicienne nutritionniste à Rennes
Catégories : Déshydratation, Nutrition, Eau

La déshydratation correspond à une privation partielle ou totale d’eau pour l’organisme.
Les causes d’une déshydratation sont le plus souvent liées à une insuffisante absorption d’eau, des fièvres, des diarrhées, des vomissements, d’une activité physique trop intense, de traitements médicamenteux mal conduits, d’une consommation excessive de diurétiques ou de laxatifs et enfin d’une transpiration excessive.

La déshydratation fait partie des missions d’une diététicienne afin d’aller à l’encontre de ce phénomène. Un suivi diététique en ligne est un accompagnement qui peut vous aider à améliorer les différents paramètres liés à la déshydratation.

Les signes de la déshydratation

Les signes de la déshydratation varient selon son degré d’intensité.

Pour une déshydratation légère, la personne ressentira une sensation de soif, une baisse d’énergie et de concentration. Elle aura aussi les lèvres sèches et une fatigue anormale d’autre part la couleur de ses urines sera beaucoup plus foncée. Ces signes sont là pour alerter d’un manque ressenti par le corps. Ils ne sont pas à prendre à la légère et il faut donc y remédier rapidement.
Les risques liés à une déshydratation légère ne sont pas très importants, ni très invasifs. On constatera donc au quotidien une peau, des cheveux et des ongles secs voir cassant, des maux de tête seront présents à répétition et les crampes seront fréquentes, enfin le transit pourra être perturbé.

En cas de déshydratation forte, la personne ressentira une soif intense, elle aura non seulement les lèvres, mais également la bouche et la langue sèches. Des maux de tête pourront apparaître, les urines seront en faible quantité, de la fièvre pourra apparaître. Un pli cutané pourra également se former notamment lors d’un pincement au niveau du dos de la main.
De plus, la personne pourra être désorientée et avoir des vertiges, sa peau sera sèche, froide et pâle. Les yeux auront tendance à être enfoncés dans leurs orbites.
Pour des formes graves, il peut y avoir des troubles de la conscience. Dans ce cas, il faut rapidement trouver une source d’hydratation et se faire aider par des professionnels de santé.

En cas de déshydratation forte, les organes vitaux nécessitant une bonne hydratation, ils vont commencer à défaillir. Une personne pour alors rentrer dans le coma et si rien n’est fait la déshydratation et quelque chose de mortel.

L’hydratation chez les personnes âgées

Chez les personnes âgées, le risque de déshydratation est plus élevé, c’est pourquoi il faut y prêter attention.
Différents facteurs entrent en jeu :

  • Les facteurs physiologiques avec la diminution de la sensation de soif. Une personne âgée ne ressent pas le besoin de boire comme une personne adulte classique,
  • La réduction de la capacité à concentrer l’urine et donc d’éliminer plus facilement l’eau,
  • Les facteurs extérieurs comme la crainte d’une incontinence urinaire ou plus simplement, ne pas avoir envie de se relever après avoir bu un verre pendant la nuit, c’est une restriction hydrique consciente,
  • Le manque d’appétit cela implique donc une réduction de l’ingestion d’aliments et donc une réduction de l’apport d’eau via ces aliments,
  • Des difficultés à boire.

Ces facteurs commencent à apparaître dès 65 ans même si la personne est en bonne santé.